let your love come true
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Lorcana : où acheter le Trésor des ...
Voir le deal

Tu me touches, je te noie. | PV Kameron |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abbigaël K. Stanford
Abbigaël K. Stanford



Messages : 49
Date d'inscription : 09/02/2010

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Vide
MessageSujet: Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Icon_minitimeMar 9 Fév - 23:40

    9:58 a.m. Le soleil fouette mon visage et mes yeux. Je me réveille doucement. Mes yeux sont encore tout embrumés que déjà, le soleil s'amuse à me les chatouiller. Et ça ne me déplais pas. Je suis sûre, au moins, qu'il fera encore beau aujourd'hui. D'ailleurs, que vais-je bien pouvoir faire? Je n'ai pas envie de rester enfermée et donc, je songe à aller faire un tour à la piscine en tout début d'après midi afin qu'il n'y ait pas grand monde. On toque à la porte. Je crie un fébrile "ENTER" et attend qu'un serveur - très mignon - m'apporte mon petit déjeuné. Je lui souris aimablement. Je n'ai pas DU TOUT l'habitude que l'on me serve mon petit déjeuné au lit mais très franchement, ça ne me déplais pas du tout. Je savoure mon bol de lait et mes tartines de nutella avant de me lever. Je laisse mon lit froissé et me retiens de ne ma le faire. J'enfile mon peignoir. Je n'ai pas froid, c'est juste que ces peignoirs sont hyper-superègrave-trop confortables et tout doux. Je marche jusqu'à la salle de bain et m'y engouffre.
    Une fois à l'interrieur, j'enleve mon peignoir et ma fine chemise de nuit à bretelles ainsi que ma culotte et file sous la douche. Ici, à l'hôtel, je n'ai pas peur de rester plus de cinq-dix minutes sous la douche. Chez moi, il ne fallait pas y rester trop longtemps, sinon, il n'y avait plus d'eau chaude pour les autres. Ici, je profite. Je laisse couler l'eau chaude le long de mes courbes et sens chaque goutelette parcourir mon corps. Quelle sensation de bien être! Je lave également mes cheveux puis sors de la douche. J'enroule une serviette autour de mon corps et une sur mes cheveux et retourne dans ma chambre pour me planter devant mon armoire. Je décide d'enfiler mon maillot de bain tout de suite et prend des soûs-vêtements de rechange dans mon sac à main. Par-dessus le tout, j'enfile une très légère et bien courte robe blanche à fleurs orangées. A mes pieds des sparciates. Puis, je retourne à la salle de bain, me sèche les cheveux. Après tout cela, je prend mon sac à main et sort de ma chambre.
    Je passe d'abord par la salle des ordinateurs où je vais m'abrutir quelques heures sur des jeux vidéos débiles. C'est très con mais j'adore littéralement ça. Je déglingue quelques personnes (les jeux de guerre c'est mon kiff suprême) puis, voyant que je fait un peu de bruit tout de même, je me lève, m'excuse en souriant et m'en vais.
    Je me retrouve enfin à l'entrée de la piscine. Je n'y avait pas remit les pieds depuis ma visite de l'hôtel qui remonte à quelques jours tout de même. J'embrasse le lieu des yeux et me cherche un coin sympa pour poser mes vêtements. J'opte pour un coin mi ombré/mi ensoleillé. J'enlève (sensuellement s'il vous plait!) ma robe et mes sparciates que je pose sur un transate ainsi que mon sac puis je me retourne et regarde à nouveau la piscine. Une lueur débile traverse mes yeux et je cours jusqu'au bord et plonge. Je reste quelques secondes sous l'eau, le temps d'aller à l'autre bout (ou pas) et ressors la tête. Puis je nage jusqu'au bord et ressors par l'échelle d'une démarche assurée et toujours sexy ne remarquant même pas que qu'elqu'un m'observe.
    Enfin, je remarque la présence de Kameron. Ce mec, je l'ai rencontré en soirée. Il me plaît beaucoup et je pense qu'une partie de jambes en l'air avec lui ne me dérangerait le moins du monde. Je lui souris, m'approche et embrasse sa joue. Puis je me place devant lui encore toute dégoulinante d'eau.

    " Salut beau brun, tu viens exposer tes muscles au soleil ? " lui dis-je en accentuant mon sourire charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
Kameron R. Wise
Kameron R. Wise



Messages : 51
Date d'inscription : 03/02/2010
Localisation : Sydney, Australie.

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Vide
MessageSujet: Re: Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Icon_minitimeMer 10 Fév - 16:50

9h30. La sonnerie du réveil se fait retentir dans toute la chambre. Je me retourne et lui assène un coup brutal et précis, qui la fait taire immédiatement. J’émet ensuite un son qui s’avéra être une sorte de grognement plaintif. Vous l’aurez compris, je ne suis pas du matin. Mais le temps que j’émerge, j’ai appris qu’il valait mieux que je ne me lève pas trop tard non plus, au risque d’être dans le brouillard tout la journée. Je me décide donc à ouvrir les yeux, non sans peine, et à me diriger vers la salle de bains. Seule une bonne douche froide à le mérite de pouvoir me réveiller convenablement.

En sortant de ladite douche, je remarque que ce matin, le soleil est particulièrement imposant. Ses rayons me font plisser les yeux. Vous voyez quand je vous dis que sans une bonne douche froide, je suis réellement dans le brouillard ? Je n’avais même pas remarqué qu’il fasse si beau ! Je décide alors d’en profiter et d’enfiler mon short de bains. J’enfile ensuite un T-shirt, puis mes lunettes de soleil, et cette fois, j’utilise ces dernières non pas pour cacher le fait que j’ai les yeux rougis par la drogue, mais vraiment pour me protéger des rayons du soleil. Curieusement, cette réflexion me mit de joyeuse humeur.

Je descends ensuite prendre mon petit-déjeuner dans la salle de restauration. Je n’y croise personne de ma connaissance. Je lance simplement quelques bonjour par ci par là, histoire que les autres clients de l’hôtel sachent qu’il m’arrive d’être poli et souriant, les rares fois où je ne suis pas en lendemain d’une soirée bien arrosée... Une fois le ventre bien rempli, je me dirige vers la piscine. Le soleil est maintenant à son plein et je commence vraiment à mourir de chaud. Aussi je pense qu’un petit plongeon ne pourra pas me faire de mal.

A l’instant où j’arrive enfin sur les lieux de ma convoitise, je remarque une fine silhouette courir jusqu’au bord de la piscine et y plonger. On dirait bien que j’ai été devancé. Je me rapproche et retire mon T-shirt, dans l’intention de rejoindre dans l’eau la personne qui vient de me prendre de vitesse. Je lance alors un regard en direction de la piscine et aperçoit la tête d’une jeune fille en émergé. Je crois que je la connais. Elle me dit quelque chose. Je l’observe un moment dans le but de retrouver le nom qui s’accorde avec ce charmant visage. Arrivée à l' échelle de sortie, la jeune femme se hisse en dehors de l’eau. Sa démarche sexy et assurée me fait tout de suite tilt. Un flash back d’une soirée dans un bar branché de Sydney s’impose alors à moi. Je souris. Je ne savais pas qu’elle était également à l’hôtel.

Elle vient de me remarquer. Elle s’avance vers moi en souriant et m’embrasse sur la joue. Le contact de ses lèvres mouillées contre ma peau me fait frémir de désir. Et son sourire. J’aime son sourire. « Salut Abbigaël. Oui, de ce temps là il faut bien ! » , je réponds en lui souriant à mon tour. « Comment vas-tu depuis l’autre fois ? » . En repensant à cette fameuse soirée, mes souvenirs ne sont pas très nets… Il y avait eu ce jeu débile mais si amusant… Je crois me souvenir que c’est moi qui avais remporté la partie. Je me souviens également parfaitement de la faveur que je lui avais demandé. Mais là question qui s’impose à moi est… me l’avait-elle accordée ? Et si oui, en étions-nous restez là ? Cependant il est hors de question que je lui demande. Pour qui est-ce que je passerais ? Je ne suis tout de même pas assez débile pour ruiner toutes mes chances avec elle…
Revenir en haut Aller en bas
Abbigaël K. Stanford
Abbigaël K. Stanford



Messages : 49
Date d'inscription : 09/02/2010

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Vide
MessageSujet: Re: Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Icon_minitimeMer 10 Fév - 17:28

HJ : Hann j'esperais que tu mettrais cet avatar, Luke est magnifique dessus *o*

    Alors que j'attends la réponse de Kameron, je pose une main sur ma hanche et lui dédie un joli sourire amusé. Je sens que mon après-midi piscine va être une réussite. Ce mec m'intrigue. Depuis la fois où nous nous sommes rencontrés je me suis prise à pensé à lui plus de fois que je ne l'aurais dû. Ce jeu que nous avions fait, c'est lui qui l'avait gagné. Il m'avait d'ailleurs épatée. Je ne pensais pas qu'il tiendrait autant l'alcool et c'est surment ça qui m'intrigue. Ce mec n'a pas l'étoffe d'un alcoolo pourtant. Je suis très curieuse à son sujet et j'ai envie d'en savoir plus sur son histoire. Je le dévisage de haut en bas. Je savais bien qu'i possèdait un corps plutôt bien fait! Je l'avais deviné lors de notre soirée alors que je lui donnais son baiser.. il me semble. Car je ne suis plus très sûre. Je me souviens de ce baiser mais la suite reste plutôt floue. Avons-nous couché ensemble?
    Alors qu'il me répond, je sors de mes pensées et le regarde intensément. Mon sourire s'accentue.

    " Je vais bien merci. Quoique mes souvenirs de cette soirée restent assez brouillés à cause de l'alcool. Je ne le tiens pas aussi bien que toi. "

    Je lui fais un joli clin d'oeil et passe mes deux mains sur mon visage afin d'essuyer les goutelettes qui tombent de mes cheveux sur mon visage et me gênent. Puis, je réalise que nous avons l'air à moitié débiles. Nous sommes en maillot, devant la piscine. Du coup, prise d'un frénésie assez incontrolable, je préviens Kameron en lui esquissant un sourire, qui prévoit une connerie, lui prend la main et me met à courire. Je l'entraîne dans ma course folle jusqu'à ce que nous attérissions dans la piscine. Là, je lache sa main et remonte quelques secondes plus tard. Puis, j'attends que Kameron remonte à son tour ce qu'il fait. Il remonte les yeux fermés, surment ne sait-il pas trop où il est ( normal vu comme je l'ai entraîné de force ) et se retrouve face à moi. Il pose ses mains sur le rebord et je suis entre le rebord et lui. Situation un peu embarassante et j'adore complètement. J'attend qu'il ouvre les yeux et lui sourit gentillement sans pour autant me décaler.

    " Ouah t'es un rapide toi. " lui dis-je sur un ton taquin.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Vide
MessageSujet: Re: Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Tu me touches, je te noie. | PV Kameron | Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Tu me touches, je te noie. | PV Kameron |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
let your love come true :: ▌N#38 OUTSIDE :: like.a.fish.in.the.water-