let your love come true
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kameron R. Wise
Kameron R. Wise



Messages : 51
Date d'inscription : 03/02/2010
Localisation : Sydney, Australie.

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeDim 7 Fév - 17:26





Un premier rayon de soleil faisait son apparition à travers les rideaux de ma chambre lorsque le réveil sonna. Je sursautait alors et ouvrait subitement les yeux – yeux qui étaient rouges, comme ils l'étaient chaque fois après avoir descendu deux ou trois lignes de cocaïne. Je saisissait le réveil d'une main qui tremblait d'une manière inquiétante avant de le balancé à l'autre bout de la pièce, comme je l'avais fais plus d'une fois depuis mon arrivé à l'hôtel. J'entreprenais alors de me lever et me rendit compte que j'avais de nouveau cette migraine terrible qui était devenue presque quotidienne ces derniers temps, m'étreignant les tempes comme dans un étau. Je me dirigeais ensuite vers ma salle de bain personnel pour y prendre une douche. La tiédeur de l'eau eut pour effet de me relaxer partiellement, même si la migraine était toujours bien présente; et c'est plus d'une demie-heure après que je sortais enfin de ma chambre – n'oubliant pas de mettre mes lunettes de soleil afin de cacher mes yeux qui auraient trahit mon état –, me dirigeant vers le lieu que j'affectionnai le plus ici, le balcon situé en face de l'escalier principal. Il donnait une vue exceptionnelle sur la baie de Sydney et je pouvais y rester accoudés des heures durant sans jamais m'en lasser.

Arriver au point de destination, je remarquais que je n'étais pas le seul à avoir opter pour ce balcon. En effet, devant moi se tenait une magnifique jeune femme qui ne m'était pas inconnue. Alors, malgré le piteux état dans lequel je me trouvais, je m'efforçais d'afficher un sourire avenant, et allait à sa rencontre. Elle se retourna vers moi juste quand j'arrivais à ses côtés. « Salut Jaizlynn », dis-je d'une voix qui se voulait décontracté, mais qui résonna plus hésitante qu'autre chose. « Comment vas-tu ? », demandais-je, sachant pertinemment qu'avec elle il était peine perdue de faire comme si tout allait bien – elle me connaissait bien trop pour ça –, mais essayant tout de même. Je m'accoudais contre le balcon pour ne pas avoir à la regarder en face. Elle voulait que j'arrête la drogue, moi pas. Elle disait qu'elle, elle avait réussie à s'en sortir, alors pourquoi pas moi ? Seulement je n'avais nullement envie de changer, j'étais un drogué, soit, c'était très bien ainsi. C'est le seul remède que je connaisse pour oublier, autant l'utiliser. « Il fait beau aujourd'hui », dis-je en observant le ciel d'un bleu immaculé.


Dernière édition par Kameron R. Wise le Mar 9 Fév - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jaizlynn A. Emerson
Jaizlynn A. Emerson

    ADMIN ●● girls wanna have fun, but they don't always get what they want.


Messages : 575
Date d'inscription : 09/12/2009

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Amoureux(se)
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeDim 7 Fév - 18:28

Aujourd’hui avait été un réveil des plus matinal, presque comme toujours. Les rayons qui passaient au travers des rideaux avaient le don de me réveiller, et une fois que je l’étais, il était très difficile de me rendormir – pour ne pas dire impossible. Pourtant, ce matin, je n’avais pas la moindre envie de sortir de mon lit. Alors je m’étais tournée et retournée dans mon lit jusqu’à l’énervement, jusqu’à me convaincre que rester au lit n’était pas la meilleure solution pour affronter les problèmes. Je me levais alors en remarquant qu’Elias était déjà parti. Et j’avais beau passer en revue des yeux les coins de la pièce, je ne voyais pas la trace d’un morceau de papier m’indiquant où il était parti. Par réflexe, je vérifiais mon cellulaire ; rien non plus. C’était compréhensible, bien que je ne considérais pas ce geste comme acceptable. Depuis quelques temps, rien n’allait plus entre nous. Entre nos disputes incessantes sur le fait qu’il trouvait que je m’éloignais chaque jour un peu plus de lui, et la rumeur qu’une certaine personne – Saul, pour ne pas la nommer – avait fait passé à un certain nombre de gens sur ma fausse infidélité, on ne pouvait pas dire que notre couple était dans l’une de ses meilleures passes. J’allais prendre une douche tout en soupirant à la journée qui m’attendait, puis sortit de la chambre aussi lentement que possible, comme si je redoutais ce qu’on avait bien prévu pour moi aujourd’hui.

Je n’avais même pas pensé à déjeuné, trop préoccupée à penser à divers moyens d’arranger les choses dans tout ce qui n’allait pas dans ma vie, mais de toute façon, mon estomac ne criait pas famine, alors inutile d’aller manger pour l’instant. Je me dirigeais alors vers le balcon, qui ne se situait non loin de ma chambre. Le balcon était l’un de mes endroits préférés, et j’y allais souvent faire un tour le matin pour y admirer le soleil levant sur la ville. C’était le moment que je préférais dans toute ma journée. Par chance, lorsque j’y arrivais d’un pas nonchalant, je remarquai que l’endroit était désert. Appuyée contre la rembarre, je me perdis dans la contemplation de la ville, scrutant les moindres petits recoins, comme pour graver cette image à jamais dans mon esprit. Oui, j’aimais être ici. Cet endroit n’avait pas à me rappeler mes problèmes, mon passé… Ici, je n’avais pas à me souvenir de quoi que ce soit. C’était comme si j’entrais en terrain neutre, et qui que je sois, et quoi que je fasse, personne ne me jugerait. J’aimais cette endroit pour la sorte de paix qui y régnait nuit et jour. J’aimais cet endroit pour cette même paix qui me gagnait dès que j’y entrais. Il me donnait l’impression que tout était plus facile.

Je ne remarquai la présence de quelqu’un que lorsque j’entendis des pas cogner contre le sol. Instinctivement, je me retournai, et me retrouvais face à Kameron. Les lunettes qu’il portait et la mine qu’il arborait ne prévoyaient rien de bon. Et pourtant, bien que l’envie de lui faire la morale – car je n’avais aucun doute sur ses activités de la veille, étant moi aussi déjà passée par là – était presque irrésistible, je me contentais de lui sourire doucement, comme penaude, comme s’il m’avait prise par surprise alors que je faisais quelque chose de mal. « Je vais bien, merci. » Je le suivais des yeux, alors qu’il s’installait à mes côtés en prenant bien soin d’éviter mon regard. Je soupirais doucement, avant de reprendre ironiquement, pour lui montrer qu’il pouvait tenter de me cacher n’importe quoi, je serais tout de même au courant car je le connaissais trop bien pour ignorer quelque chose de lui. « Oui, il fait beau. Mais pas assez pour porter des lunettes à cette heure aussi matinale. Pourquoi portes-tu des lunettes, Kameron ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://lylct.forumactif.org
Kameron R. Wise
Kameron R. Wise



Messages : 51
Date d'inscription : 03/02/2010
Localisation : Sydney, Australie.

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeDim 7 Fév - 19:28

Je ne m'étais pas trompé. Encore une fois elle avait visé juste, décidément on ne pouvait rien lui cacher. Cette pensée me fit esquisser un léger sourire, malgré moi. Gardant toujours les yeux rivés vers le ciel, je tentais vainement de trouver de quoi répliquer. « ... j'ai les yeux très sensibles au rayons du soleil », sortais-je sur le même ton ironique qu'elle venait d'emprunter. Je poussait ensuite un long soupire et décidais de retirer ma paire de lunettes de soleil, qui semblait-il n'avait pas servie à grand chose. Je me retournais ensuite doucement vers elle et lui lançait un regard coupable – un regard semblable à celui qu'on les petits enfants lorsque leur mère les prends en flagrant délit, genre avoir volé le ballon de foot du voisin – , sachant que je devait avoir une mine épouvantable, et ayant très bien conscience que derrière le petit sourire qu'elle affichait, elle devait bouillonner intérieurement de reproches envers moi.

Je conservais un long silence, à l'observer. Elle non plus n'avait pas l'air en très grande forme, de légers cernes soulignaient ses magnifiques yeux qui oscillaient entre le bleu et le vert. Cela m'étonna légèrement car Jaizlynn était ce genre de fille inépuisable, toujours pleine de vie. Je repensais alors à cette rumeur dont j'avais entendu parler, concernant sa possible infidélité envers Elias. Une rumeur fausse, Jaizlynn aimait ce dernier plus que tout, il était impossible qu'elle l'ai trompé. Enfin rien n'est impossible... mais je maintient, elle ne l'a pas trompé. C'est à cause de tous ces pauvres gens qui gobent – tels des mouches goberaient des larves – toutes les rumeurs qui circulent qu'elle doit se sentir si mal, pas question que je fasse partie de ces gens là. Décidant de mettre un terme à ce silence qui commençait à devenir légèrement pesant, je décidais de me lancer, en profitant en même temps pour ne pas parler de mes débauches de la veille. « C'est cette rumeur qui te donne ce petit air fatigué ? », nul besoin de préciser de quelle rumeur je voulais parler, j'avais posé ma question d'un ton doux, voulant lui faire comprendre que je n'y croyais pas du tout, et qu'elle pouvait se confier à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Jaizlynn A. Emerson
Jaizlynn A. Emerson

    ADMIN ●● girls wanna have fun, but they don't always get what they want.


Messages : 575
Date d'inscription : 09/12/2009

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Amoureux(se)
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeDim 7 Fév - 22:07

« Très drôle… » Dis-je en levant les yeux au ciel, alors que Kameron me sortait une excuse complètement bidon pour ne pas enlever ses lunettes de soleil. Cependant, lorsqu’il se décidait enfin à ôter ses lunettes, mon sourire s’évapora. Bien sûr, que je m’y attendais. Non pas que j’en avais l’habitude, ou même que c’était digne de lui, simplement qu’il y avait des signes qu’on ne pouvait pas manquer. Comme par exemple, le fait de porter des lunettes à une heure aussi matinale, alors que le soleil n’était même pas à son comble. Ses yeux rougis, sa mine renfrognée et son regard désolé, tout m’indiquait qu’il avait passé la soirée à se droguer. A nouveau, je soupirais, de lassitude cette fois. De désolation aussi, peut-être. J’avais une folle envie de lui mettre une paire de claques, et de le forcer à l’arrêter. Mais au fond, qui mieux que moi pouvait comprendre ce qu’il traversait ? C’est pour cela que je lui lançais simplement. « Kameron… Quand décideras-tu d’arrêter ? Tu ne pourras pas continuer ainsi toute ta vie, tu sais… » Ah ça, j’avais l’air belle. Comment pouvais-je donner des conseils à quelqu’un, que je n’étais même pas capable de tenir ? Evidemment, je n’avais pas replongé, mais j’y pensais souvent… Surtout dans les moments comme ça, ou j’avais l’impression de ne plus rien contrôler.

Un long silence finit par s’installer entre nous. Bien sûr, que je ne souhaitais pas plus que lui lui faire la morale, mais le voir ainsi me mettait hors de moi, et je ne pouvais pas rester là à le regarder se détruire, en simple spectatrice. Lorsqu’il me demanda la raison de ma petite mine, je baissais les yeux, honteuse à l’idée qu’il soit lui aussi de la rumeur qu’on s’amusait à faire circuler sur mon identité. Je le regardais de nouveau, serrant un peu plus la rambarde entre mes mains. « Oh, alors toi aussi, tu es au courant… » soufflais-je simplement, à bout de forces. « Il y a de ça, oui, mais pas seulement, ce n’est qu’une partie du problème. » repris-je dans un mince sourire. Soudain j’eus très peur à l’idée qu’il puisse penser que la rumeur était fondée. Je serrais un peu plus la rambarde, comme pour me justifier. « J’espère que… que tu ne crois pas que c’est vrai, tout ce qui se raconte sur moi en ce moment… Je te jure que je n’ai rien… » Ma voix se brisa sur les derniers mots, incapable de terminer ma phrase. Je baissais à nouveau les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
https://lylct.forumactif.org
Kameron R. Wise
Kameron R. Wise



Messages : 51
Date d'inscription : 03/02/2010
Localisation : Sydney, Australie.

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeLun 8 Fév - 21:11

Je la regardais baisser les yeux en entendant ma question, je n'aimais pas la voir comme ça, non vraiment ça ne me plaisait pas. Je sentais un élan de colère monter en ma poitrine, si jamais je pouvais savoir l'identité de celui qui prenait un malin plaisir à la faire souffrir ainsi, je ne sait pas ce que je lui ferait, mais ce que je sait en tout cas c'est que je n'aimerais pas être à sa place. Je ruminais toujours intérieurement lorsqu'elle releva les yeux vers moi, ses mains s'étaient crisper sur la rambarde du balcon. « Oui, j'en ai vaguement entendu parler... », répondis-je simplement. Elle me souriait mais ce n'était pas ce sourire si éblouissant que je lui connaissais habituellement, ce sourire était un sourire forcé, que je n'aimais pas. Je crut qu'elle avait deviné ce que je pensais car son sourire pris soudain une drôle d'expression. « Bien sûr que non Jaizlynn ! Ne te met pas dans cet état, je sait bien que tu n'irais pas faire une chose pareille. » J'eus envie de rajouter que même si c'était le cas, ce sont des choses qui arrivent, mais j'éclipsais aussitôt cette idée de ma tête. Tout le monde n'était pas aussi dénué de valeures morales que moi. Et heureusement d'ailleurs. Elle avait rebaissé les yeux.

J'hésitais alors un instant, puis passait mon bras autour de ses épaules, voulant lui montrer que j'étais là pour elle, si elle le désirait. « Ne fais pas attention à ce que les gens racontent, après tout, tout ce qui compte c'est que toi et Elias vous sachiez tous les deux que ce sont des rumeurs infondées. », lui murmurais-je. Elle fit de nouveau une drôle de tête. Je me rappelais alors que l'énorme proportion d'alcool que j'avais dû ingurgité la veille, en plus de la drogue, n'avait pas dû arranger mon haleine. Légèrement honteux, je retirais mon bras de ses épaules et me ré-appuyais contre la rambarde. Mon mal de tête reprit en puissance, un excès de douleur me transperça et je me pris la tête entre les mains. Je haïssais toutes ces migraines. Je finis pas me reprendre et reposa mes mains contre la rambarde, me concentrant sur un point fixe de la vue qui s'offrait à moi pour ne plus penser à la douleur qui me tenaillait . Il n'y avait que ça à faire. Un léger bruit me rappela la présence de Jaizlynn à mes côtés et je me retournais de nouveau vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Jaizlynn A. Emerson
Jaizlynn A. Emerson

    ADMIN ●● girls wanna have fun, but they don't always get what they want.


Messages : 575
Date d'inscription : 09/12/2009

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Amoureux(se)
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeMer 10 Fév - 15:16

[ Whaa. Fan de ton ancien nouvel avatar et de celui-là aussi ! <3 ]

Sa façon de me rassurer me fit doucement sourire. Me collant complètement contre la rambarde, j’observais le sol, quelques mètres en dessous, sans savoir quoi dire. Un silence s’installa. Le soleil se levait, au bout de la ville. La rue était déjà bondée de voitures. Quelques passants bruyants se firent remarquer. Non loin de là où je me trouvais, des oiseaux perchés dans un arbre, chantaient. J’avais l’impression que le monde émergeait doucement, et s’apprêtait à aller vivre. J’avais l’impression que tout le monde était joyeux. J’avais l’impression que tout le monde était heureux. Moi aussi je l’étais, on ne pouvait pas dire le contraire. Seulement, aujourd’hui, je n’en donnais pas l’impression. Aujourd’hui, j’étais fatiguée. Fatiguée de tout. Je n’avais qu’une envie, rester dans mon lit, à attendre que tous les problèmes s’envolent. Que tout s’arrange. Et que ma vie redevienne ce qu’elle était. « Merci, c’est gentil. » soufflais-je doucement, n’ayant pas plus que ça envie de débattre sur mon sujet, alors qu’il passait son bras autour de mes épaules. Doucement, je vins poser ma tête sur son épaule, fermant les yeux quelques instants. J’essayais de ne plus penser à rien.

Soudain, il enleva son bras, et je sursautais quelque peu, ne m’attendant pas vraiment à cela. Alors qu’il avait l’air mal en point, je me précipitais vers lui, positionnant une de mes mains sur le haut de son dos, lui pressant doucement l’épaule. « Hé, est-ce que tout va bien ? », repris-je, inquiète. Je n’osais pas réellement parler de la raison de cette petite scène qui s’offrait à moi, bien que je la connaissais. Je soupirais doucement, attendant calmement que Kameron reprenne ses esprits. Qu’il le veuille ou non, il allait bien falloir que l’on parle de tout cela un jour. Je ne pouvais pas le laisser se détruire de la sorte, juste sous mes yeux qui plus est. « Tu es sûr que tu ne veux pas aller te reposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://lylct.forumactif.org
Kameron R. Wise
Kameron R. Wise



Messages : 51
Date d'inscription : 03/02/2010
Localisation : Sydney, Australie.

« admirablement séduisant »
« situation amoureuse »: Célibataire
« ma vie amoureuse »:
« ce que j'aime le plus chez toi »:

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitimeVen 12 Fév - 15:43

[Et moi j'adore le tiens ! =D ]

Je me reprenais aussitôt. Je n’avais aucunement envie de parler de mes problèmes concernant ces maux de têtes incessants. Et surtout pas à elle. Ça reviendrait à lui donner un argument gratuit de plus pour que j’arrête la coke. Et puis je ne voulais pas qu’elle s’inquiète. Elle devait déjà avoir bien assez de soucis comme ça, pas besoin que j’en rajoute en plus. Puisque j’étais décidé à ne rien changer, alors rien ne servait à ce que je m’apitoie sur mon sort en plus de ça.

Aussi c’est pourquoi je me dégageais aussitôt d’elle, sans la brusquer cependant. « Oui je vais bien Jaiz’. », dis-je d’un ton qui se voulait assuré. Malheureusement, le rapide mouvement que je venais de faire fit aussitôt ressurgir la douleur et je me reprenais alors la tête entre les mains. « Je… oui. Je crois que je devrais y allez. », dis-je précipitamment. Je quittais alors le balcon sans donner plus d’explications. Laissant Jaizlynn en plan. Elle allait sûrement m’en vouloir… cependant il était hors de questions qu’elle me voit – au mieux – tomber dans les pommes – au pire – avoir une crise…

Arrivé dans ma chambre, je refermais aussitôt la porte en prenant bien soin d’activer le verrou. La douleur était devenue insupportable. Je faillis avoir une crise cardiaque en me retournant et en apercevant un homme à la fenêtre, alors que la chambre était à l’étage. Je me calmais un peu en remarquant ensuite son uniforme que j’identifiais alors comme étant celui d’un laveur de carreaux. Je m’approchais de lui et il souri pour ensuite me montrer un papier à travers la vitre. On pouvait y lire « Bonne journée ! ». Je refermais aussitôt les rideaux sur lui, avant de m’écrouler sur mon lit. C’était déjà assez difficile comme ça, pas besoin en plus qu’un mariole m’observe à travers la fenêtre.

Je sombrais alors dans le sommeil. Un sommeil agité, un sommeil de cauchemar, toujours le même. Je revoyais le visage de mon père, déformé par la rage. Je revoyais le visage de ma mère, pris par l’angoisse. Puis je me voyais, mais ce n’était pas le petit garçon de cinq ans qui se tenait devant mes parents, mais le moi actuel, le moi alcoolo et drogué. Ma mère me jetait un dernier regard désespéré avant de s’effondrer sur le sol, sans vie. « Non ! » J’avais crié, et dans mon rêve, et dans ma chambre. Je pleurais. Je me relevais alors et jetait ma drogue dans la cuvette des toilettes. Je regrettais aussitôt. Il allait falloir que j’en retrouve. Il allait falloir que j'en repaie... Je m’effondrais de nouveau sur le sol de la salle de bains, sombrant cette fois dans un sommeil dénué de toutes formes de rêves.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Vide
MessageSujet: Re: Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Réveil difficile [ Pv. Jaizlynn ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
let your love come true :: ▌N#38 SECOND GROUND :: can.see.all.the.world-